SAVOIR PRENDRE DU TEMPS POUR SOI TOUT EN ETANT MAMAN

 Prendre du temps pour soi quand on est parent et qu’en plus on a fait le choix de rester à la maison pour s’occuper des enfants. Et bien nous avons  souvent tendance à faire passer tout ce beau petit monde avant soi et à laisser filer les mois voire les années, et se rendre compte qu’on s’est oublié(e). Alors aujourd’hui, on vous donne des petites astuces pour prendre du temps pour vous et rien que vous ! 

 

Pourquoi prendre du temps pour soi ?

Parce qu’on n’a pas à choisir entre l’épanouissement des enfants et le notre. Les deux sont compatibles. D’ailleurs, les deux sont liés puisque si j’ai du temps pour prendre soin de moi, je suis plus épanoui(e) pour prendre soin de mes enfants.

Parce que prendre du temps pour soi, c’est prendre soin de soi : avoir du temps pour soi c’est choisir ce qu’on veut vraiment faire pour soi, pour se bichonner, pour se réaliser, pour s’adonner à une passion, pour se former…

Parce que c’est faire des choix. Choisir quelque chose, c’est renoncer à autre chose. Prendre du temps pour soi c’est choisir aussi de se placer face à ses propres responsabilités, et réaliser qu’on est responsable de ce qu’on est, de ce qu’on fait, de ce qu’on devient. Devoir faire des choix nous pousse à fixer clairement nos priorités (et pas seulement à suivre le cours des choses parce que la machine s’est emballée et qu’on court après).

Parce qu’on a besoin de se réaliser. On n’est pas seulement maman ou papa de. On n’est pas seulement le conjoint de. On n’est pas seulement l’employé(e) ou le chef de. On n’est pas seulement le papa ou la maman qui gère les apprentissages des enfants. On a toutes ces casquettes là, mais à un moment on a aussi le droit de les enlever, pour être aussi juste soi, avec nos envies, nos besoins, nos projets, nos rêves, nos aspirations, nos challenges, nos passions…

Parce qu’on a besoin de repos. C’est vital pour notre santé physique, mentale, psychologique et émotionnelle.

Comment prendre du temps pour soi ?

Il n’y a pas de méthode magique. Il y a des habitudes à prendre, des systèmes à simplifier, des choix à faire aussi. Et tout cela va évoluer au fil des mois et des années, au fur et à mesure que les enfants grandissent et gagnent en autonomie. Voici déjà plein de pistes à explorer :

  1. Organisez et simplifiez le rangement chez vous et apprenez aux enfants dès leur plus jeune âge à ranger.
  2. Faites un peu chaque jour : répartir les tâches ménagères sur la semaine.
  3. Tout le monde participe à la vie à la maison (à la hauteur de ses capacités), même les enfants.
  4. Gagnez du temps en cuisine : cuisinez en plus grande quantité et congelez, privilégiez les recettes crues rapides à faire, préparez vos menus à l’avance…
  5. Supprimez le repassage.
  6. Apprenez aux enfants à être autonomes dans leurs apprentissages.
  7. Faites garder vos enfants de temps en temps : par l’autre parent, par les grands-parents, par une tante ou un oncle, par un(e) ami(e) qui a des enfants, par un(e) voisin(e) avec qui vous pouvez alterner et faire un échange de bons procédés, par une baby-sitter ou une nounou (même une fois par semaine c’est réalisable).
  8. Couchez-vous un peu plus tard de temps en temps et prenez rendez-vous avec vous-même.
  9. Ou levez-vous plus tôt, sans pour autant casser un cycle de sommeil en plein milieu.
  10. N’allumez pas la télé 2 soirs par semaine.
  11. Choisissez une journée sans technologie : pas de réseaux sociaux, pas de téléphone (sauf appels et sms), pas de mails, pas de jeux vidéos…
  12. Prenez du temps pour vous pendant la sieste : même si les enfants ne dorment pas, ils peuvent avoir un temps calme et silencieux, et passer un chouette moment sans que ce soit vécu comme une corvée.
  13. Jouez avec vos enfants, à 100%, ce qui leur permettra ensuite de se passer de vous et de jouer seuls car ils auront fait le plein émotionnellement. Et vous pourrez avoir du temps pour vous pendant qu’ils sont à côté, autonomes.

Peut-être que vous vous dites que parmi ces idées il y en a qui sont franchement inaccessibles. Peut-être. Ou peut-être pas tant que ça. Disons qu’il faut tenir compte de plusieurs éléments :

  • Votre fatigue : elle est réelle et si vous êtes épuisé(e), c’est sûr que de vous coucher plus tard, ce n’est clairement pas une bonne idée.
  • L’âge de vos enfants : il faut accepter les saisons. La saison de la petite enfance est chronophage. Les plus petits ont besoin de beaucoup plus d’attention et de soins que les plus grands. Il ne faut donc pas chercher à avoir autant de temps pour soi si on a un bébé de 6 mois qu’un autre parent qui a un enfant de 6 ans… Mais il y a quand même des choses à mettre en place pour avoir un peu de temps pour soi et l’augmenter au fur et à mesure que l’enfant grandit.
  • Le fait de faire des choix : vous ne pourrez pas avoir du temps pour vous si vous ne décidez pas clairement que c’est une priorité. Ce qui fait que vous devez être prêt(e) à renoncer à d’autres choses qui sur le moment vont vous coûter un peu, mais qui vous apporteront beaucoup plus après.

 

 

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.