Fabriquer votre propre savon , suivez les étapes !

Fabriquer un savon est de la chimie élémentaire à la portée de tout chimiste en herbe bien informé des dangers potentiels des substances qu’il manipule. Cela consiste à mettre en contact une base avec un corps gras : c’est la réaction de saponification. Quels sont les propriétés et les constituants d’un savon ? Comment produire un savon artisanal sain pour la peau ?

Les constituants du savon

Les corps gras qui entrent dans la fabrication du savon sont des huiles végétales ou des graisses animales : en jargon chimique, on dit qu’ils sont constitués de triesters du glycérol et d’acides gras. Quant aux bases utilisées, il s’agit de soude (hydroxyde de sodium) ou de potasse (hydroxyde de potassium), à manipuler avec précaution à cause de leur causticité. Ces deux réactifs se transforment en savon et glycérol par saponification. Le savon a des propriétés amphiphiles, c’est-à-dire à la fois hydrophiles (affinités avec l’eau) et lipophiles (affinités avec la graisse), ce qui explique qu’il se lie facilement avec les graisses tout en étant parfaitement soluble dans l’eau.

Recette de savon et précautions à prendre

Ingrédients Pour confectionner un savon pas cher ou un savon bio maison qui respecte la peau sans l’agresser, voici les ingrédients à se procurer :

  •  450g d’huile de noix de coco.
  • 700g d’huile d’olive.
  • 450g de graisse végétale (huile de palme par exemple).
  • 600ml d’eau
  • 223g de soude.

Mode opératoire Il faut respecter scrupuleusement le mode opératoire suivant car la manipulation de soude n’est pas anodine.

  • Pour commencer, on ne donne jamais à boire ni à un acide, ni à une base : ainsi, on ajoutera la soude à l’eau et surtout pas le contraire
  • Cette réaction est exothermique, elle dégage de la chaleur, aussi le récipient doit de préférence être en verre.
  • Pour remuer, utilisez une spatule en acier inoxydable ou une cuillère en bois.
  • L’étape suivante consiste à préchauffer les huiles à une température de 40°C environ.
  • Le mélange de soude et d’eau qu’on aura laisser refroidir jusqu’à 40°C sera alors ajouté lentement aux huiles en remuant en permanence.
  • Le brassage doit être poursuivi jusqu’à l’obtention du point de trace : pour savoir si ce stade est atteint, on laisse tomber une goutte de pâte à savon sur le reste du mélange. Si elle ne disparaît pas aussitôt après avoir effleuré la surface, c’est que le brassage a été suffisant.
  • Dernière étape , il ne reste plus qu’à couler la pâte dans des moules à savon et de laisser durcir, et passer le temps de la cure (environ 4 semaines) pendant laquelle les savons restent caustiques.
No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.